Sa Création  
"Naïf-Think"?

Une pensée en philosophie

née de la volonté de la peintre CAMille MAZET d'extraire  un courant d'art proprement singulier,

par lequel  l' S-prit

pourrait nager librement dans ses méandre S.

L’écart, un pas vers l'art qui danse...

 

Une main Spontanée naturellement portée vers l'art brut à travers notamment l'éclectisme des matériaux et une formation "dissonante" en tant qu'artiste peintre autodidacte.

Une main qui S 'exprime  dans l'art naïf voyageant au delà des règles picturales classiques et en écho à ces peintres du cœur.


Une main, sortie d'un de ces dormeurs, qui peint la pensée du rêve , traversant des ponts, piliers du vestige Surréaliste.

 Le "Naïf-Think" ?

CAM

        ographie

Née en 1988 à Aubenas en Ardèche, dans le Sud de la France, Camille Mazet  se met à la mine en explorant le tunnel qu'offre la peinture fin 2012.

Artiste peintre autodidacte, elle commence à tisser son univers autour de cartes postales puis au fur et à mesure du temps, elle continue d'élargir sa palette de couleurs  dans la mixture de matières : peintures acryliques, encre de Chine, pastels, crayons aquarellables , feutres, cendres, vernis à ongles ...appliqués  sur des supports traditionnels (papier , toiles) ou des matériaux de récupération : panneaux en bois, portes, peaux de tambour, placards....

 

Jouant de l'âme vagabonde,  le tableau incarne pour elle le Sphinx de l'Esprit où le silence du mystère résonne par la voie du pinceau que l'on emprunte.

 

Ainsi, pratiquant la danse depuis son plus jeune âge, l'énergie de l'ensemble du corps au travers de la main agit dans le mouvement des formes  où l'équilibre oscille dans la composition.

Voguant sur un courant singulier qu'elle choisit de créer afin de tirer les fils de sa propre expérience sensorielle surgit alors : le Naïf-Think.

Libre Conscience qui s'ancre dans l'acte de peindre faisant battre le coeur de l' intelligence instinctive, au rythme du geste spontané. Ainsi, elle s'essaye à en délier le langage :

" Art qui n'a pas la prétention du magnifique mais du subliminal. Celui qui brouille l'esprit et dialogue avec la conscience, qui ne résout rien mais conjure l'ensemble. Qui ne cherche pas à percer mais à transpercer.

Un pied de nez à la tête, un coup de boule de cristal qui étourdit sans assommer. Une vérité qui n'explique rien mais qui vibre et par delà laquelle la pleine conscience réfléchit à la lumière de l'ombre."

Born in 1988 in Aubenas, in the Ardeche department, in the south of France, Camille Mazet has started to explore the work of painting and  its tunnel in 2012.

 

Considered as a self-taught "weaver painter ", she has created her  world at first with postcards then time after time, she has kept on adding colours in her palette with a mixture of elements like acrylic colours, ink of China, pastels, water pencils, pens,  tobacco ashes, nail varnish...put on traditionnal mediums (paper, canvas) or   recovery materials : panels, doors, drum-heads, cupboards...

 

She likes playing with the wandering soul as if the painting embodies the Sphinx of the Spirit revealing the silence of mystery which remains an echo to the painter's path.

 

Therefore, dancer since her chilhood, Camille has used the energy of the entire body by the hand which gives movement to the shapes and a kind of equilibrium in the composition.

She has chosen to sail on a singular way of thinking  called the Naive-Think philosophy in order to put her own sensorial experiment into words.

A free Consciousness is based on the act of painting which makes alive the instinctive intelligence on the paper, getting into step of  the  spontaneous gesture.

Then, she tried to define this language:

" Art which is not relied on the pretention of magnificent but subliminal vision. This one is able to disturb the spirit and talk with consciousness, without  solving but it conjures the whole.

This one is not made for piercing but transpiercing. It cocks a snook at the head, a cristal header which dazes without being senseless.

A truth which does not give  an explanation but  vibrations disclosing the light of the whole consciousness through its shadow."

© 2019 - Camille Mazet

Tous droits réservés